Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Miss Lili's adventures

Mes contes (attention, ceux présentés ici ne sont pas destinés aux tout-petits, bien que certains soient adaptés), coups de coeur, découvertes, chroniques de sexytude (ce qui nous fait craquer, ce qui rend l'autre attirant). Bonne lecture !

En chemin vers moi

Publié le 18 Août 2013 par misslilisadventures in Chroniques d'un chagrin d'amour

"Il se sert de la shacapa, le bouquet de feuilles. Il la secoue avec sa main droite pour composer un rythme. Les feuilles se frottent entre elles. Vrai coeur végétal. Rythme binaire. Qui m'ancre dans la terre. L'énegie pénètre. Brûle les barrières. Je le sens. Besoin soudain de cette diète, besoin de cracher la douleur, besoin d'être légère. Pour te retrouver"

in Journal d'une apprentie chamane de Corinne Sombrun, p.46

 

Cracher la douleur. M'alléger. 

 

J'ai vu des amis. 

Une : méditation en mozaïque. Je me suis assise, et je l'ai regardée peindre une rivière... rouge. Ambiance pirate très apaisante. 

Deux : cuisiniers du soir, espoir : fans d'oignons, d'ail, et autres joyeusetés. Méditation culinaire, en les regardant émincer et laisser fondre à la poêle, avec l'amour et la patience de la cuisine bien faite. Ambiance gourmande, et zen. Fatigue et faim. 

Je me rends compte à quel point je suis déconnectée de mes besoins essentiels. Je me coupe de moi, souvent. Trop souvent. J'aimerais bien partager ces moments avec d'autres. Ca me manque, la communion des repas. 

 

Je continue ma plongée dedans moi. 

J'ai ralenti le rythme. 

J'ai pris le temps de sentir, de laisser se dissiper peu à peu le brouillard de trac et de stress qui m'enveloppait. 

J'ai peur de me sentir. Peur de me reconnecter à moi. Peur de ne pas me reconnaître ? Comme si j'allais retrouver une petite fille après 20 ans d'absence... devenue femme. 

Quelle femme ? Qui suis-je devenue ? 

 

Je prends le temps. Je fais des pauses, des siestes. Avant de manger, après manger... Je prends le temps de me sentir. J'accueille ma fatigue, et bizarrement, plus j'accepte de sentir que je suis fatiguée, plus je me repose, plus ça va. 

 

Je bouge au ralenti, comme pour ne pas troubler l'eau... Je nage encore dans la rivière du souvenir... 

Commenter cet article