Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Miss Lili's adventures

Mes contes (attention, ceux présentés ici ne sont pas destinés aux tout-petits, bien que certains soient adaptés), coups de coeur, découvertes, chroniques de sexytude (ce qui nous fait craquer, ce qui rend l'autre attirant). Bonne lecture !

Faites tomber les masques !

Publié le 17 Janvier 2012 par misslilisadventures in Chroniques de la sexytude

Raven dans X men : le commencement.

 

 

Je n'ai jamais trop compris l'intérêt de s'asperger copieusement de parfum avant de sortir de chez soi. J'ai du mal également à comprendre l'intérêt de "se faire belle".

Belle? avec un masque de maquillage? avec des vêtements qui transfigurent mon corps ? avec un parfum qui n'a plus rien à voir avec mon odeur ?

Autant alors m'inscrire à un cours de théâtre, si j'ai envie de jouer à entrer dans la peau d'une autre. La "vie de poupée" ne m'intéresse pas.

Le problème, c'est que dans la société actuelle, où les parfums se retrouvent partout, je peine à trouver un homme qui soit lui-même olfactivement. Ca revient à chercher une perle chez un ostréiculteur (Ca existe! Faut juste chercher longtemps...). 

Le problème avec le parfum, c'est que ce n'est pas comme un vêtement que l'on ôte. Le parfum reste, et se transmet... 

Comme je ne suis pas parfumée, je repars avec le parfum de l'autre... qui masque complètement ma propre odeur. Et là, ça me pose problème. Autant, il peut m'être agréable de sentir l'odeur de la peau de l'autre mêlée à la mienne... autant je trouve très désagréable de puer son parfum à plein nez. 

Je vous laisse imaginer la gêne que je peux éprouver à essayer de faire comprendre à l'autre que j'aime son odeur, sa VRAIE odeur, et pas celle de son parfum... Roulette : ou il s'est "parfumé pour moi", et là, ça le fait. Ou, il s'est parfumé parce qu'il ne supporte pas sa propre odeur, et là, ça pose un sérieux problème... 

En plus, le parfum brouille la communication hormonale, et là, ça m'emmerde. Parce que bon, faut quand même pas se leurrer, si je suis avec lui, et qu'on se saute dessus, nous sommes dans des rapports qui se rapprochent plus de l'animal que de "l'homme civilisé". Alors, si nous évoluons dans l'instinctif, pourquoi se couper son mode de communication? Pourquoi ne pas se faire confiance ? 

Parce que bon, si l'autre est là, en face de moi, c'est que je lui plais, et si l'autre est là, en face de moi, c'est qu'il me plait. Alors pourquoi se compliquer la vie avec des barrières et encore des barrières, et des masques, et des artifices, et... que sais-je encore? 

 

Je fais une liste non-exhaustive des produits parfumés qui se baladent sur vos peaux (la mienne, nan, puisque je suis hypersensible, et que j'évite tout ce qui est parfumé) :

Sur la peau d'un homme :

Gel douche (avec ses résidus), shampoing, lotion capillaire, lotion après-rasage (hérésie! ça pue !!!!!! c'est un véritable repousse bisous cette merde ! Pis après, ça reste incrusté sur les joues, et c'est proche du nez, et ça donne envie de vomir... et beurk!), crème pour le visage (y'en a qui en mettent), déodorant, parfum, résidus de lessive / adoucissant / eau pour le fer à repasser... et autres boules de lavande qu'on met dans les armoires, parfums en provenance des vêtements, mais qui restent bien incrustés sur la peau, savons sur les mains avec les odeurs ignobles et super fortes qu'ils mettent partout actuellement... sans compter le tabac, l'alcool... mais j'avoue que tabac et alcool me dérangent beaucoup moins. L'alcool, ça reste naturel, et le tabac... bon, d'accord, ça pue. Mais ça me dérange moins que d'autres odeurs. C'est plus neutre pour moi qu'une lessive mentolée pour faire "parfum frais". 

Sur la peau d'une femme, on peut ajouter : le maquillage (lotion, crème, fond de teint, poudre, rouge à lèvres... chaque produit ayant son propre cocktail chimique et olfactif...et on n'en est qu'au visage !), lotion pour le corps ou lait hydratant (qu'on retrouve également sur la peau de certains hommes)... et je vais m'arrêter là. Rien que de les lister, ça me fatigue. 

Un véritable cocktail dont les chimiquiers n'ont absolument aucune idée des conséquences possibles sur la santé ! Aucun test préalable de faits :  ils s'en fichent ! 

 

Des alternatives neutres existent pourtant : 

Lotion hydratante = brumisateur d'eau (demander conseil en parapharmacie. Chacune à ses propriétés). 

Crèmes en tous genres = beurre de karité. Ca sent rien, et c'est ce qui donne une si belle peau à certaines femmes africaines. Moi je dis : pourquoi se compliquer la vie ? En plus, il parait que ça a des vertues anti-inflammatoires... J'ai testé sur une tendinite, et ça avait eu l'air de marcher. Après, pour le "mode d'action"...? Je m'étais dit que comme c'est nourrissant, c'est possible que ça ait donné à mon corps de quoi "réparer", et que du coup,les marqueurs d'inflammation se soient calmés. M'enfin, à vrai dire : si ça ne me fait pas de mal, et qu'en plus, la douleur s'en va, je ne vois pas pourquoi j'irais chercher plus loin !

Un petit masque à l'argile (rose, blanche ou verte... Y'en a pour toutes les peaux !) de temps à autre ne fait pas de mal, et éclaircit le teint. A savoir que quand on se met moins de maquillage, et d'huiles minérales oclusives sur la peau, elle respire, et donc, le teint est plus frais ! CQFD

Déodorant : pierre d'alun

 

Gels douches, savons parfumés, lessives qui puent, adoucissant... produits d'entretien et tout et tout

Boules de lavage, lessives sans parfum (on en trouve dans les boutiques bio), paillettes de savon de marseille, etc... etc... BICARBONATE ! un must. Ca sert quasiment à tout : pourquoi s'encombrer de pleins de produits là où un seul non-toxique suffit?

Un savon de marseilles sans parfum, du shampoing sans parfum, et pas besoin de se décaper la peau tous les jours ! Ok pour une douche, mais pas besoin de se savonner entièrement. On décape la peau à chaque fois, et on lui enlève sa couche de protection. C'est pas top. 

D'accord, il y a des zones du corps où on transpire (aisselles, entre-jambe...) qu'il est important de savonner quotidiennement, mais les bras, les jambes... pas besoin de les décaper. Il faut arrêter de se croire plus sales qu'on ne l'est ! Comme dirait le célèbre Doc : Ce n'est pas sale ! (mouarf). Hum. Je crois que je vais arrêter là avec cette note, sinon, je vais dérapper. 

 

A une époque, les gens puaient et c'était un luxe de sentir "bon". Maintenant, à l'heure du tout hygiène, le luxe est devenu de se sentir, tout simplement... 

 

Qu'il semble long le chemin qui mène à moi... et pourtant, je suis déjà là. 

Commenter cet article

Elrond 17/01/2012 18:34

Mais c'est une femme comme vous qu'il me faut ;-)
Elrond (MCS)

misslilisadventures 17/01/2012 22:31



Yep. Je ne suis pas la seule ! Plus j'en parle, plus des gens se découvrent atteints... D'où l'article. Plus j'en parle, plus c'est facile d'en parler, et plus je sors de ma position de "gentille
malade bien sympathique, mais que franchement... qu'est-ce que t'es compliquée!" C'est fatigant de recommencer à chaque fois à tout expliquer... Recommencer à expliquer aux gens que la chimie est
poison, et que juste, je suis un canari de la mine. 


On va pouvoir faire un concert de canaris ! :)