Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Miss Lili's adventures

Mes contes (attention, ceux présentés ici ne sont pas destinés aux tout-petits, bien que certains soient adaptés), coups de coeur, découvertes, chroniques de sexytude (ce qui nous fait craquer, ce qui rend l'autre attirant). Bonne lecture !

Super nanas de cinéma : "Qui veut la peau de..." Jessica Rabbit

Publié le 16 Janvier 2012 par misslilisadventures in Leçons de vie filmiques

Ze Super nana dans toute sa splendeur. 

Une super vamp. 

La femme fatale par excellence, enfin, dessinée comme ça. 

 

Parce qu'en vrai, elle n'est pas comme la  Cendrillon ou le Petit Chaperon rouge de Tex Avery, elle n'est pas QUE belle. (Bon, ok, après revisionnage, le Petit Chaperon, elle est pas QUE belle, elle a du répondant).

Jessica sa Jessica de Roger, elle a un coeur, et un cerveau, et elle sait s'en servir. Elle a même une main qu'elle sait balancer à la figure des mecs qui l'importunent (il me semble qu'elle fait usage d'une poêle pour assomer Roger dans une des scènes... Une parentée cachée avec Terry Dolittle?). 

 

Jessica Rabbit dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ? de Robert Zemeckis

 

J'aime beaucoup la réponse de Betty dans cette scène :

Eddy : - Elle est mariée à Roger Rabbit ?

Betty : - Oui, quelle chance elle a! Hein?

 

Et oui. Elle en a de la chance ! Elle n'a pas un merlan bavant (ok, un merlan est un poisson aux yeux ahuris, si en plus il bavait... m'enfin, c'est poétique, vous m'aurez comprise, sinon, ben, tant pis) pour mari. Ni un connard à la "mari de Gilda" (macho odieux), ni un mec comme Eddy qui fait tout le temps la tronche et passe son temps à se rincer le gosier au whisky.

Jessica, elle, elle a un mari fou d'amour pour elle, qui passe son temps à la faire rire. Et ça, ça, c'est rare et précieux.

Parce que des mecs qui restent la bouche ouverte en la voyant, Jessica, elle en a à la pelle ! Mais un mec drôle et attentionné, ben, y'en n'a pas des masses, et ça, elle, elle l'a compris.

Et puis, pour sauver son époux, elle est prête à tout. Même à gifler des hommes. Même à l'assomer, lui, son aimé, s'il le faut. Jessica elle est comme ça. Et c'est pour ça que je l'aime bien. 

Finalement, les garces sont-elles garces, ou la majorité ne sont-elles pas comme Jessica, à la recherche d'une perle rare perdue dans une botte de fouines (oui, je sais, je suis pas sympa pour les hommes en général en disant ça, mais le jeu de mot était trop tentant!).

Le plus dommage dans l'histoire, c'est qu'un homme drôle et attentionné, face à une femme comme Jessica, souvent, il perd ses moyens, il se dévalorise, il se dit que c'est pas possible qu'une femme comme elle fasse attention à un homme comme lui... et puis... C'est la merde. Parce qu'elle ne peut pas expliquer pourquoi elle l'aime, lui. Ca ne s'explique pas ! 

J'aime les mecs qui me font rire, les catastrophes, les gaffeurs, ceux qui sont troublés en me voyant, et qui se prennent des portes dans la figure, marchent sur leurs lacets, renversent des verre... J'ai toujours trouvé ça attirant. J'aimais les films de Pierre Richard, les histoires de Gaston, les Charlots... et oui, je sais, vaut mieux pas le dire trop fort, c'est un coup à vexer. Les hommes n'aiment pas ce genre de comparaisons. Mais je n'y peux rien. Je suis faite comme ça. J'aime quand ça pétille, de joie ! 

Commenter cet article